Luc Vignault à Bordeaux : Je m'affiche publiquement pour dire à ceux qui croient que tout est fini "ne vous suicidez pas" !

Je m'affiche publiquement pour dire à ceux qui croient que tout est fini "ne vous suicidez pas" ! Etre malade ne veut pas dire avoir une vie sans issue, il y a plusieurs voies possibles dans une vie, donc plusieurs voies de rétablissement possibles.

Luc Vigneault est un célébre pair-aidant québecois. Depuis 25 ans, il offre du soutien à ses pairs et aux organisations publiques et privées en matière de santé mentale. Il est l'auteur de 2 livres, conférencier et formateur. Au cours de sa vie, il a du faire face à la schizophrénie, toxicomanie, dépression et cancer. Hier, il était à Bordeaux pour une conférence, invité par l'Université, à l'occasion de la sortie de son dernier ouvrage : "Cap sur le rétablissement : exiger l’excellence dans les soins en santé mentale" aux éditions Performances.  Luc Vignault sait mieux que personne décrire ce que les personnes qui ont des troubles psychiques peuvent ressentir lorsqu'elles ont l'impression d'être arrivées au bout de tout : blessées, refermées sur elles-même, couchées dans leur lit, pensant que tout est fini. Il met en garde contre cette prophétie autoréalisatrice. Il milite aussi pour un "0 traumatisme" lors des hospitalisations en psychiatrie, il faut notamment arrêter de refléter la dangerosité des patients psychiatriques dans les hôpitaux, ils ne commettent que 3 % des crimes.  Son discours et sa pratique sont orientées "Rétablissement", reprendre le pouvoir sur sa vie et avoir une vie satisfaisante malgré les maladies grâce à 4 piliers :

-espoir
-agir
-travail
-famille (ou clubhouse si on n'a pas le soutien de sa famille).

Luc Vignault redonne de l'espoir à ceux qui pensent que tout est fini.
"J'ai vu beaucoup de gens à qui on avait dit cela et qui aujourd’hui ont des vies très épanouies" (notamment la célèbre Patricia Deegan). 
Merci à Luc Vignault d'être une preuve vivant que c'est possible de vivre heureux avec des troubles psychiques !

Emmanuelle Douriez
Présidente de l'association Psy'hope Bordeaux

Commentaires

Publier un commentaire